Un débit trop faible, voire inexistant dans un point de vente et c’est l’insatisfaction générale des clients et des difficultés majeures pour les conseillers. L’expérience client, aujourd’hui, passe d’abord par une connectivité optimale du point de vente.

Une étude récente réalisée par l’agence User ADgents, intitulée Etude « #RetailXperience : le magasin en voie de disparition réinvention ! », a révélé que près de 2 consommateurs sur 3 ne trouvent pas l’information qu’ils recherchent en magasin. Ils sont 47% à ne pas demander d’aide s’ils ne voient pas le produit en rayon et donc quitter le magasin sans y acheter. Le client apprécie d’agir en toute autonomie. Il prépare ses achats en amont, et une fois dans le point de vente continue à chercher des informations sur les produits via son smartphone. Sans une bande passante correcte, cet usage est compromis et génère une profonde insatisfaction. Une étude réalisée par Total Retail, intitulée « Sur quoi miser aujourd’hui pour réenchanter la relation client ? », révèle que 76% des acheteurs en ligne utilisent leur smartphone en magasin pour comparer les prix, 47% pour s’informer sur un produit et 33% pour consulter les avis sur l’enseigne et le produit ! Connecter le point de vente, ce n’est donc pas seulement donner la possibilité aux vendeurs d’accéder aux données du CRM pour mieux servir les clients, c’est aussi répondre à une exigence du consommateur. Reste à créer les conditions d’une connectivité optimale…

Dressez l’état des lieux de votre connexion Internet

La connectivité du point de vente est d’abord conditionnée par l’accès internet dont vous disposez. Les débits de l’ADSL (jusqu’à 20 Mbits) et de la Fibre (de 500Mbits) n’offrent évidemment pas les mêmes possibilités ! Si vous mettez le Wifi à disposition de vos clients gratuitement, en cas de pics d’affluence, une connexion ADSL arrivera plus rapidement à saturation qu’un lien fibre. Reste à effectuer des analyses pour mesurer la couverture Wifi dans le point de vente. Vous pourrez ainsi détecter les zones offrant des débits insuffisants. Vous pouvez recourir à des professionnels ou effectuer vous-mêmes ces opérations à l’aide d’applications pour smartphone comme Wifi Analyzer pour Android (https://tinyurl.com/7nuboya) ou encore NetWork Analyzer Pro pour iOS (https://tinyurl.com/ybovutqw).

     Wi-Fi shopping mall using cloud computing
  1.  Améliorer le positionnement (ou ajouter) des bornes et relais Wifi dans le point de vente

Après avoir détecté ces zones grises qui offrent des bandes passantes insuffisantes, vous pourrez palier certaines lacunes à l’aide de relais Wifi ou Wifi/CPL (Courant porteur en ligne), afin d’offrir une connectivité homogène sur toute la surface du point de vente. Ces dispositifs s’installent facilement et pour un coût modique.

  1.  Envisager le passage à la fibre 

La fibre optique présente bien des avantages, au premier rang desquels une bande passante très importante et surtout parfaitement stable. Mais si la couverture en fibre optique du territoire hexagonal s’améliore rapidement, de vastes zones n’offrent pas encore la possibilité d’un raccordement. Par ailleurs, le raccordement à la fibre optique peut représenter un coût important surtout si vous devez en supporter seul l’investissement.

  1.  Installer un routeur 4G

La fibre n’est pas disponible ? L’ADSL est insuffisant ? Si le débit de votre connexion à Internet est trop faible pour répondre aux besoins, le recours à des routeurs 4G pourra être envisagé. Simple, peu couteuse, et évolutive, cette solution présente bien des avantages. La 4G offre des débits environ trois fois supérieurs à l’ADSL et les abonnements proposés par les opérateurs sont très abordables.

A propos de l'auteur :




Carrefour d’information autour de la transformation numérique de votre entreprise, ce blog vous donne une vision du paysage numérique français à travers des témoignages d’experts et le partage de la perception de Toshiba et de ses partenaires.

a écrit 152 articles sur Mon Entreprise Numerique.